Réflexion sur notre rapport au temps. Sur une même durée, au même moment, et parfois au même endroit, certains vont trouver le temps long, ou, au contraire ne pas le voir passer. Notre vie se constitue d'une succession d'instants qui s'étirent, plus ou moins, sur une échelle de temps pourtant universelle.​​​​​​​​​​​​​​
La nuit lorsque nous dormons le temps passe encore et pour certains "le temps s'arrête". Nous sommes inactifs et pourtant notre inconscient remonte le temps dans les souvenirs ou se projette dans les évènements à venir, irréelles ou non. Quand arrive le réveil, nous nous reconnectons.
L'être humain se déplace par nécessité, pour ses loisirs ou pour sa santé.
Lorsque nous quittons notre bulle privée, nous ne sommes plus totalement maître de notre temps. Les éléments extérieurs, individus ou environnement, peuvent impacter notre trajectoire et donc notre rythme. Certains jours nous y serons sensibles, d'autres non. Nous partageons un espace commun mais nous le vivons chacun à notre manière.
La recette du bonheur : 1/3 de terre, 1/3 de mer et 1/3 de ciel.
Le temps que l'on consacre à notre alimentation est de plus en plus court, faute d'être trop "occupés" par ailleurs. Le fait de photographier ce que je mange ou ce que je bois me ralenti, me fait apprécier le moment présent un peu à la manière d'une méditation en pleine conscience. Ce n'est pas désagréable.
Back to Top